Art de Toi - FAQ

C’est quoi le projet ?
A l’heure de la photographie accessible à tous et de la propagation du «selfy», ADT tend à questionner la photographie contemporaine et le rapport du sujet à son image. Révéler les richesses d’un lycée dans la diversité de sa population et créer une œuvre d’art solidaire et participative.

Quels sont les acteurs de ce projet ?
Un commanditaire, le Lycée GSH, dans le dynamique de sa semaine artistique.
Les artistes de L’épate en l’air Cie qui inventent un projet artistique à l’échelle du lycée.
Les lycéens qui en sont le sujet principal.
Les professeurs et la direction qui coordonnent le projet.
Les ateliers du lycée qui réalisent les supports.
La ville d’Etampes qui permet la résonance du projet à l’extérieur de l’enceinte de départ et implique les structures municipales (imprimerie et conservatoire ) dans sa mise en forme.

Pourquoi découper les photos en plusieurs éléments ?
Parce que c’est l’essence même du projet : la révélation progressive de l’image rappelant le procédé de développement de la photo argentique où celle-ci apparaissait peu à peu dans le bain du révélateur. Un projet participatif dans lequel des sujets eux-même et leurs camarades s’impliquent dans la mise en forme.
Parce que ADT s’expose grâce à des moyens démocratiques et standardisés d’impression, dans une préoccupation économique contrainte : Puzzle de feuilles format A3 recomposé pour un projet artistique éphémère.

Puis-je contrôler l’utilsation de mon image ?
Le fait de se proposer comme modèle implique l’acceptation  de l’utilisation de son image à des fins exclusives du projet ADT, dans la confiance du choix respectueux du photographe. La finalité du projet est la réalisation d’une vingtaine de portraits grand format et l’édition d’un livre à exemplaires limités regroupant l’ensemble des portraits réalisés durant la semaine.

Où seront exposées les photographies ?
En premier lieu au lycée au fur et à mesure des collages, puis dans la ville d’Etampes durant quelques semaines. Une partie sera affichée sur les grilles du conservatoire l’autre sur les grilles de la gare, permettant une circulation aisée du public d’un lieu à l’autre et révélant le projet par étapes, comme un serpent qui ondule sur un territoire.

Les professeurs peuvent - ils se faire photographier ?
Non, parce qu’ils doivent pouvoir rester mobilisés sur la coordination de la semaine artistique. ADT ne prend tout son sens que si les sujets photographiés appartiennent à un ensemble identifié, en l’occurrence cette cession cherche à mettre en lumière uniquement le groupe des lycéens de GSH.